Vente d'Essaims d'Abeilles Noires France

à contre-courant ?

Nouveaux essaims d'abeilles noires en Rhône-Alpes

Depuis une vingtaine d'années, juste après avoir monté mon propre cheptel d'élevage (ce qui m'a pris 5 années), je propose des essaims d'abeilles noires issus de ma sélection. Rien à voir avec l'abeille noire espagnole qui est proposée sur le marché actuellement mais qui est en fait une sous-espuèce (variété différente): Apis Mellifera Iberica

Je n'importe rien, je ne fais pas produire ailleurs des abeilles qui ne seraient pas endémiques sur notre territoire... Les essaims que je vends sont tous issus de mes propres sélections que je façonne dans le respect de l'Abeille Noire (Apis Mellifera Mellifera L178 - France).

A l'opposé de certains pays où la main d'oeuvre n'est pas plombée par les charges sociales, impôts et taxes, et où le soleil est quasiment présent 360 jours par an, j'ai choisi de travailler à l'ancienne et avec des souches locales et territoriales, c'est à dire par divisions (j'ai rebuté les méthodes de picking ou d'introductions de reines pour créer des essaims de collage en quelques sortes. Je travaille dans le plus pur respect de mes abeilles.

Une autre apiculture: une apiculture pleine de sens !

Si à mes tous débuts j'ai travaillé comme tout le monde avec des abeilles issues de n'importe quoi et n'importe où, j'ai vite compris l'enjeu d'une apiculture différente, faite dans les règles de l'art mais surtout, qui soit respectueuse de notre abeille endémique. En effet, si acheter des abeilles venues d'ailleurs ou élevées et maintenues artificiellement sur nos territoires est d'une simplicité enfantine, il est primordial pour tout apiculteur de donner un véritable sens à son loisir d'apiculture, en commençant par respecter ce que la Nature à mis à notre disposition, c'est à dire Apis Mellifera Mellifera. Or, que nous apprend l'histoire récente de l'Apiculture ?

Depuis une bonne centaine d'années, les abeilles de tel pays seraient meilleures que les nôtres ? Mais, justement, dans ce pays, sachez que les apiculteurs lorgnent sur nos abeilles en affirmant que nos abeilles noires sont meilleures. C'est ce que je nomme "des abeilles martiennes".
On mesure et vérifie pleinement ce vieil adage: "L'herbe semble toujours plus verte ailleurs" n'est-ce pas ?
Depuis ce temps, l'apiculture moderne constate que ses abeilles vont de mal en pis et sont constamment sous perfusions de nourrissements et de traitements en tous genres. La production de miel s'effondre et on voudrait mettre cela sur le dos des pesticides, du Varroa, de la 5G, etc.etc.? 

Alors bien sûr, on peut toujours déplorer les dégradations agricoles et- l'usage des pesticides, mais ceci ne demeure pas la cause essentielle du mal-être de nos abeilles. Il faut reconnaître qu'en parallèle, l'implantation outrancière d'abeilles venues d'ailleurs (abeilles allochtones et exogènes), a contribué et ajouté au saccage de nos cheptels (Varroa, maladies, fragilisation du patrimoine génétique...). 

Le métissage issu du croisement de notre race endémique d'abeilles noires (Apis Mellifera Mellifera) avec des abeilles martiennes, nous démontre de manière évidente une certaine contre-productivité qui impose à l'apiculteur (y compris et surtout l'apiculteur de loisir) d'avoir recours à des pratiques toujours plus coûteuses tant en termes d'exploitation (nourrissements, traitements)  que sur le plan des mortalités.

Mon choix ?

Si, comme le conservatoire d'Ouessant, j'ai choisi de m'engager dans cette voie de sauvegarde de notre abeille endémique, ce n'est pas pour le gain contrairement à ce que pourraient laisser supposer mes prix de vente. Si je voulais faire du business, je me transformerai sans scrupules en éleveur d'abeilles Buckfast ou en importateur d'abeilles Carnica ou Caucasiennes, en achetant 10 pour revendre 30 au minimum. Je choisirai la quantité plutôt que la qualité, je me contreficherai de l'avenir des essaims vendus et surtout, je n'envisagerai pas, ce que sera l'apiculture dans 20 ans puisque comme la majorité des nouveaux venus, je serais tenté par le "tout tout de suite".

Alors bien sûr, la vente de mes essaims d'abeilles noires a un coût (devrai-je dire un surcoût), mais quand on embrasse cette merveilleuse profession d'éleveur, on a renoncé à la belle Rolex , Porsche... ou Ferrari  !!!  C'est un choix,.. Le bling-bling de marque est bien au-dessus des moyens d'un éleveur d'abeilles et n'est en définitive pas du tout ce que je cherche, car oui, même à la retraite, je suis toujours en quête de quelque chose: à vous de trouver si vous vous intéressez quelque peu à mon enseignement apicole.

Produire des essaims d'abeilles noires... ?

Abeilles noires élevés en montagne

Produire un essaim d'abeilles noires, c'est comme la décision d'un couple qui désire un enfant. Il y a une notion de désir de fonder ou d'établir une famille. Si nous vivons une époque où nous n'avons jamais autant entendu parler de GPA, c'est dans ce même état d'esprit que je multiplie mes abeilles pour de nouveaux apiculteurs (tout comme pour des apiculteurs confirmés). 

Vous offrir le plaisir de devenir de véritables passionnés respectueux de la vie des abeilles est là ma seule motivation. Il ne m'intéresse pas de multiplier mon cheptel uniquement dans le but de vendre des abeilles, à combien plus forte raison maintenant que je suis à la retraite (active) et que pour compenser la scandaleuse pension du monde agricole, je suis contraint de poursuivre une activité. C'est d'ailleurs ce qui fait la force des caisses de retraites car ils savent combien notre passion nous pousse et nous porte. Allez demander à un artiste peintre d'arrêter la peinture parce que son âge....
Si vous me suivez, alors, nous pouvons ensemble, envisager de poursuivre dans cette voie et en attendant, je suis prêt à vous offrir mes plus beaux essaims d'abeilles noires

Les reines nées dans mes essaims sont fécondées sur deux ruchers spécifiques de fécondation en montagne: l'un à 750m d'altitude, l'autre à 100m tous deux dans une nature encore sauvage et hostile à l'apiculture moderne..

Comment sont produits nos essaims d'abeilles noires ?

Pour bien débuter en apiculture, création d'essaims d'abeilles par divisions

Tous les essaims créés sur l'exploitation sans aucune exception, sont produits par division simple. Je refuse de pratiquer une méthode de picking qui consiste à prélever des larves pour les faire élever comme des reines et ensuite les injecter dans des essaims de collage.

Si cette méthode moderne représente 99% des ventes actuelles d'essaims d'abeilles du commerce, je préfère me tenir loin de ces pratiques où l'omniprésence de la main humaine n'apporte rien de bon.

Lors d'une division simple, ce sont les abeilles qui dressent des cellules royales pour produire elles-mêmes leur reine. Le Berger des abeilles que je m'efforce d'être, surveille cette opération en tant que spectateur et non "comme acteur direct". Bien sûr, l'élevage nécessite de provoquer cette situation mais elle n'est pas intrusive.

Ensuite, la fécondation des jeunes reines est faite sur un rucher spécialement dressé pour la fécondation. Les colonies fournissant les mâles géniteurs sont sélectionnées sur leurs qualités mais aussi sur l'origine et pureté de leur appartenance à la bonne  "race Noire".

Ce travail de longue haleine respecte entièrement le cycle biologique de l'abeille et n'interfère en aucun cas pour tenter de faire mieux que la nature.
C'est une vision de l'Apiculture Naturelle, une façon de faire, en attendant c'est la mienne.

Alors bien entendu, dans ces conditions, vous ne trouverez pas chez moi un prix bas pour vos essaims d'abeilles noires si c'est ce que vous cherchez. En revanche, si vous vous inscrivez réellement dans une démarche qualité tout autant que respectueuse de l'abeille, alors votre apiculture aura vraiment du sens car vous l'aiderez en travaillant avec des abeilles endémiques et non pas des abeilles martiennes  venues d'ailleurs ou issues d'élevages perpétuant leur variété.


De l'Abeille Noire Espagnole ?

Attention ! 

Il circule maintenant sur notre Territoire national, des abeilles noires produites en Espagne et proposées à bas prix.

Cette variété d'abeille N'EST PAS NOTRE ABEILLE ENDEMIQUE, mais une autre variété: Apis Mellifera Iberica.
Ne tombez pas dans le panneau en pensant bien faire parce qu'elle est présentée comme de l'Abeille Noire

D'une part, elle est beaucoup plus nerveuse et piquante, d'autre part, elle a du mal à s'adapter. En achetant ce type d'abeilles, vous ne feriez pas mieux qu'acheter de la Carnica ou de la Buckfast

La fécondation des reines de nos essaims

Les jeunes reines de nos essaims sont fécondées naturellement par des mâles sélectionnés.
Plus qu'un long discours, voici une vidéo tournée sur l'un de nos deux ruchers de fécondation temporaire

Un minimum de réflexion s'impose !

La Maïs Tueur d'abeilles

La langue de bois n'est pas ma qualité première si tant est que l'on puisse dire ainsi.

Mon livre Donnez du sens à votre Apiculture ! vous démontrera combien l'apiculture conventionnelle est devenue intrusive et ne respecte en rien la Nature de l'abeille. Il n'y en a que pour son nombril, et il est grand temps d'en prendre conscience

L'abeille noire occupe une large partie de notre préoccupation pour non seulement notre génération mais aussi les générations à venir.

Si certaines cultures de céréales peuvent se passer de la pollinisation des abeilles, à quoi ressemblera notre alimentation demain ?

Quand l'abeille meurt, ce sont parallèlement des centaines d'autres espèces d'insectes pollinisateurs qui disparaissent également.

Pour commencer par pratiquer une apiculture respectueuse de l'abeille, il est nécessaire de faire un effort particulier pour notre espèce endémique: l'Abeille Noire !

Avoir le Respect de l'abeille c'est contribuer à ne pas détruire le patrimoine génétique de nos abeilles natives et ancestrales...

Pourquoi ne pas devenir un défenseur à votre tour de notre abeille ancestrale ?
Ne pensez pas être "trop petit" pour que cela ne vous concerne. Chaque apiculteur aussi petit ou grand soit-il acte directement par sa pratique d'apiculture.

Pourquoi continuer à calquer votre pratique d'apiculture sur la cupidité de quelques uns ou parceque votre voisin utilise une race comme la buckfast, la carnica ou autre ?
Faites machine arrière toute et choisissez la voie de la raison. Ce sont les petits rus qui font les grands fleuves

Le respect des espèces endémiques est le premier devoir de tout apiculteur.

Souvent je m'entends dire: "oui mais comment préserver mes souches de noires quand les voisins ont recours à de la Buckfast ou de la Carnica? Ce n'est pas insurmontable !

Une solution existe mais elle nécessite des efforts. Et puis, à force de persuasion, ce sont peut-être un jour, vos mâles noirs qui iront féconder les bucks et compagnies, rendant à César... Si vous n'êtes pas prêt à rejoindre mes arguments alors... libre à vous, mais continuez à vous interroger sur le vrai sens du mot "écologie". Ce ne sont pas les grandes firmes qui la respectent mais une armada de petites gens.
Pour ce qui nous concerne, Des Apiculteurs Citoyens !

Pour éclairer les néophytes:

Les mâles appartenant à une autre race que l'abeille endémique, viendront féconder les jeunes reines endémiques ce qui immanquablement produira des hybrides ou métissages. Ces croisements n'apportent que la désolation dans une apiculture saine et durable que souhaitent tous les apiculteurs. Je m'en explique tant dans mes écrits sur le net que dans mes ouvrages

Découvrez mes stages et formations en apiculture